Test FINAL FANTASY XII PS2
Test rédigé le 27-09-2007 par Michou37
Avatar de Michou37

Le Messie tant attendu
Après un Final Fantasy X-2 en demi-teinte et un Final Fantasy XI massivement multi-joueur, Square Enix renoue avec le tradition en proposant un douzième épisode qui prend sa source dans le monde d'Ivalice de Final Fantasy Tactique Advance sur GBA.
Pour la petite histoire, sachez qu'à l'origine Square Enix avait prévu de mettre les épisodes XI, XII et XIII de sa saga en MMORPG mais vu les résultats de l'épisode XI, la société a revue sa copie et nous propose donc un jeu dans la plus pure traditions des RPG (on sent quand même l'influence pour ce qui est des combats).
 
Un mariage et une destiné tragique
Un mariage et une destiné tragique
 
Les personnages
Vous recruterez un total de six personnages tout au long de votre aventure et trois d'entre seront contrôlable pendant les combats et déplacement sur la cartes. Vous pourrez ajouter à cela un quatrième personnage (qui lui sera automatiquement contrôlé par la console) pour vous épaulez pendant votre aventure. Celui-ci sera différent selon l'histoire et pour éviter les spoilers, je ne dévoilerai pas de nom.
Voici en revanche ceux que vous contrôlerez durant votre aventure :  Vaan (un jeune orphelin qui rêve de devenir Pirate du ciel et d'avoir son propre vaisseau), Penelo (la meilleure amie de Vaan), Balthier et Fran (des Pirates du ciel), Ashe (une princesse déchue qui cherche à retrouver son honneur et se venger) et Basch (un ancien capitaine de garde passant pour un traitre au yeux de tous).
A cela vous pouvez ajouter les personnages propre à l'histoire comme Vayne, Gabranth, Larsa, le Marquis d'Ondore,...
 
Balthier et Fran, des Pirates de l'air bien sympathiques
Balthier et Fran, des Pirates de l'air bien sympathiques
 
Un nouveau système de combat et d'apprentissage
En plus d'être le dernier épisode de la saga sur PS2, Final Fantasy XII peut se targuer de proposer l'un des meilleurs système de jeu en matière de RPG. Ici, fini les combats statiques on l'on appuyais "bêtement" (façon de parler) sur les touches pour sélectionner ton action : on passe carrément à des combats en quasi temps-réel, je dis bien quasi car une jauge d'action est toujours présente mais le fait que l'on puisse bouger les personnages en plein combat ajoute une nouvelle dimension au jeu. En plus de cela, il est possible de chosir les réactions de chaque personnage en fonction de la situation grâce à un système ingénieux : les GAMBITS. Je m'explique, imaginons que l'un de vos persos  ait besoin d'un soin particulier, et bien avec un GAMBIT approprié, il pourra se soigner automatiquement et ce, sans que vous ayez à intervenir.

Par ailleurs, autre nouveauté, tous les combats se font sans temps de chargement et directement sur la carte et les trois personnages qui composent votre équipe (voir quatre selon la situation) sont visibles pendant ces déplacement.

Passons maintenant au Tableau de Permis. Trouver un moyen d'évolution pour vos personnages qui soit supérieur au célèbre Sphérier de Final Fantasy X n'était pas une mince affaire et pourtant Square-Enix l'a fait ! Ici, on peut réellement personnaliser son personnage et ce jusqu'à son équipement. Chaque combat rapporte des PP (Points de Permis) que l'on peut à loisir attribuer  que cela soit pour les compétences à apprendre que pour les armes, protections et autres accessoires. De plus, les-dites compétences débloquées doivent êtres achetées dans des magasins spécialisés afin de pouvoir être utilisées. Pour ce qui est des statistiques propres à chaque personnage, elles changent avec un système de level-up classique aux RPGs.
 
Le tableau de Permis qui remplace le sphérier de FFX
Le tableau de Permis qui remplace le sphérier de FFX
 
Les invocations
Elles sont au nombre de 13 (non, non, ça ne porte pas malheur ^^), 5 sont recrutables pendant le jeu et les 8 autres font offices d'invocations cachées. Quand on les invoque, on se retrouve avec un système ressemblant à celui de FFX mais avec ses particularités.

Seule la personne qui l'invoque reste à l'écran, l'Eon  (le nouveau nom) et indépendant, c'est à dire qu'il combat en automatique et qu'il dispose de ses propre Gambits. A l'issu d'un certain laps de temps ou de certaines conditions, l'Eon fait une attaque spéciale assez dévastatrice.

A noter qu'il faut battre chaque invocation pour pouvoir l'obtenir et l'utiliser et que l'on peut en attribuer à n'importe lequel personnage
 
Il faut battre les invocations avant de pouvoir les utiliser
Il faut battre les invocations avant de pouvoir les utiliser
 
Un monde Vaste à explorer
La carte de de FFXII est, n'ayons pas peur des mots, immense. La plupart du temps (pour ne pas dire les 3/4), vous vous déplacerez à pieds mais heureusement, des cristaux de téléportations sont là afin de remplacer l'arrivée tardive du vaisseau et ainsi éviter de long et fastidieux voyages. Un aéroport est là aussi et avec plus d'une quarantaine de destinations, tout cela ne sera pas du luxe.
 
Un univers vaste à explorer
Un univers vaste à explorer
 
GRAPHISME :
Rien à redire pour les graphismes, c'est un sans faute de ce côté là. La 3D est irréprochable et aucun clipping ou bug n'apparait. L'esthétisme générale du soft est plus qu'agréable et la seule chose que j'ai eu à déplorer sont deux ralentissements pendant les combats sur la version US (avec une douzaine de personnages à l'écran, forcément...). Cependant, je n'ai rien eu de gênant sur la version Européenne.
JOUABILITÉ :
Le système de Gambit vous simplifira la vie en matière de gestion des personnages et  il est possible soit de laisser tous vos personnages en automatique, soit de tous les contrôler. La vitesse des combats pourront paraitre un peu lent et je vous conseille de réduire le temps d'action des personnages au maximum.
DURÉE :
Il n'y a pas à dire, au se retrouve devant un Final et le finir à 100% vous demandera beaucoup de temps et de patience. Comptez 60 à 70 heures de jeu pour le finir en ligne droite et 150 heures pour le compléter (voir même 200 car les quêtes annexes sont nombreuses comme celle du clan Centurio avec près de 60 monstres à abattre sur tout Ivalice).
BANDE SON :
La bande son est magistrale et se classe parmi les meilleures de la série à l'occasion, procurez-vous l'OST qui tient sur 4 CD. Pour ce qui est des voix, toutes ont été bien choisies en fonction des personnages et sont toutes classes (malgré celle de Vaan qui est un peu crispante au début).
CONCLUSION :
Un Final Fantasy qui fini en beauté la carrière assez chargée en RPG de la PS2. Les graphismes sont haut en couleurs, la 3D parfaite, les combat bien plus dynamiques (influence du MMORPG oblige), les personnages sont tous attachants (les boss aussi d'ailleurs).
Le jeu ne plaira pas forcément à tout le monde car il bouleverse pas mal d'habitudes et la difficulté du soft risque d'en arrêter plus d'un, mais il ne faudra pas s'arrêter à cela au risque de passer à côté d'un grand RPG. Rendez-vous sur PS3 pour savoir si la suite de la série sera de la même étoffe que celui-ci ^^.
NOTE FINALE TEST FINAL FANTASY XII : 9.5/10
Bélias, votre première invocation Balthier et Fran, des Pirates de l'air bien sympathiques
Les Chocobos sont toujours de la partie Un mariage et une destiné tragique Le tableau de Permis qui remplace le sphérier de FFX
La belle équipe que voilà ^^ Un jeu magnifique sous tous les angles Bélias en pleine action
Ashe, une princesse magnifique  
Découvre aussi les dernières infos dans le FORUM FINAL FANTASY XII

Pas encore inscrit ! -> Inscris toi c'est gratuit

  • FINAL FANTASY XII PS2
  • Note des joueurs : 9.10 / 10
    716 notes
  • MES UP
  • Aucun utilisateur.
  • MES JEUX
  • Crée ici ta liste de jeux préférés.
  • RACCOURCIS
  • Crée ici ta liste de raccourcis vers n'importe quelle page ou site web.
Partenaires privilégiés : RikuuGaming | 2001jeux.com | jeux video | Pokemon | Sector Rockstargames | All Nintendo | Jeux en ligne | MMO Pokemon | Naruto | Nintendo